plas minusta pala cale je nou....ayisyen

Kevin Le Revolutionnaire - August 7 2008, 9:24 AM

2 policiers haïtiens sévèrement tabassés par des casques bleus brésiliens

Deux policiers haïtiens ont été sévèrement battus par des casques bleus brésiliens de la Minustah, hier mercredi non loin du commissariat de Cité Soleil.

Le responsable du commissariat, Rosemond Aristide, informe que les deux policiers ont été transportés dans un centre hospitalier en raison de la gravité des coups et blessures qui leur ont été infligés par les soldats onusiens.

L'officier affirme avoir été le témoin oculaire de cette scène survenue dans la matinée du mercredi 6 août 2008. " Je suis intervenu pour soustraire les agents des mains d'une dizaine de casques bleus", explique le commissaire Aristide qui n'arrive pas à comprendre le comportement des casques bleus.

Bien Aimé Donson, agent 2 et Ronald Celly, agent 3, ne portaient pas l'uniforme de la police mais sont affectés au commissariat de Cité Soleil dans le même immeuble que les casques bleus.

Un juge de paix et des agents de la DDO ont dressé le procès verbal des sévices subis par les policiers avant leur admission dans un centre hospitalier.

Une manifestation a été enregistrée dans le quartier quelques minutes après l'incident.

Des citoyens qui protestaient contre l'humiliation des policiers haïtiens ont lancé des pierres sur des patrouilles de casques bleus.

" Nous réclamons le départ des casques bleus qui humilient nos policiers", a expliqué un manifestant.

Dans l'après midi le calme était revenu dans le quartier tandis que les responsables de la Minustah annonçaient l'ouverture d'une enquête afin de faire la lumière sur l'incident.

La porte parole de la mission onusienne, Sophie Bouteau de Lacombe fait état d'une altercation entre des individus se présentant comme des policiers et des casques bleus.

" L'enquête doit permettre de faire toute la lumière sur l'incident parce que nous ne pouvons nous permettre d'avoir un mauvais comportement avec nos amis de la PNH", insiste Mme Lacombe expliquant que la section conduite et discipline, les Unpol et les responsables militaires sont impliqués dans l'enquête.

" S'il y a eu usage excessif de la force, les casques bleus seront punis", assure la porte parole de la Minustah mettant l'accent sur la nécessité d'attendre les résultats de l'enquête. " Un incident isolé ne doit pas nuire à la bonne collaboration entre la police et la Minustah ", ajoute t-elle.

Return to Message List