Le destin tragique de mon pays...

France509 - August 31 2008, 3:34 PM

Bonjour,

Je suis une jeune Haïtienne et, chaque jour je me dis que si Haïti n'avait pas eu le tragique destin qu'il a eu actuellement nous n'aurions jamais porter le nom du pays le plus pauvre de l'Amérique, mais certainement le nom du seul pays de l'Amérique latine ayant une population avec environs 90% d'hommes et de femmes et noirs, independant et libre sur leurs terrres et cette terre, si elle n'était pas aujourd'hui synonyme de misère, d'insécurité, de chômage permanent et toutes sortes d'autres horreurs que nos pays voisins ne regardent pour ainsi dire que dans des films devnt leur télé, alors qu'en Haïti on le vit en LIVE, et bien si Haîti n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui elle aurait été un model depuis son indépendance en 1804, jusqu'à aujourd'hui pour le monde entier et surtout pour tout les noirs du monde entier et surtout, dans lespays ou ils existent encore une certaine forme d'esclavage mentale pour ces noirs à cause de leur couleur de peau.

Mais j'ai beau avoir parcouru en long et en large l'histoire de mon pays, d'hier à aujourd'hui pour comprendre ce qui avait pû empêcher Haïti de s'elever au rang d'une grande nation comme les pères fondateurs de notre République l'avaient tant rêvé et étaient même morts en martyrs pour ça. Et ma conclusion est sans appel, Haïti est le seul peuple en Amérique, ou n'importe qui peut devenir President de la République.

Dans certains pays on ne vous prendrait même pas pour faire gardien d'immeuble, et en Haïti vous prenez la responsabilité de toute une nation et d'un pays en devenant président de la République.

En Haïti 99,5% des hommes qui sont à la tête de ce pays, n'ont aucune notion de ce qu'est vraiment la politique, certes on peut faire de bonnes études en Haïti mais, le monde de la politique est aussi un grand aprentissage, qui ne ce fait sûrement pas une fois qu'on a endosser ses responsabilités de chef d'états ou de ministres.

Et pour finir nous avons une constitution qui ne permet à aucune personne étrangère, Haïtiens naturalisés ou autres d'ouvrir les grandes portes du pouvoir en Haïti.

Alors à moins d'ouvrir des hautes institutions de formations comme l'ENA en Haïti, école nationale d'administration et école europeénnede gouvernance, chose que je pense impossible, alors à moins d'envoyer de jeunes Haïtiens ayant de grand'es ambitions politiques se faire former dans ces écoles en France par éxemple, la République Dominicaine le fait bien, à moins de passer par là, je ne vois aucun avenir pour ce merveilleux pays qu'est Haïti.

On dit souvznt que nous sommes analphabêtes mais est ce pour autant que nos dirigeants, doivent l'être aussi?

Et même si ils sont "éclairés" comme on le dit chez nous, cette petite flamme ne brillera surement jamais assez pour sortir mon pays et tout mon peuple du gouffre ou ils se trouvent.

Je n'ai rien contre vous Mr PREVAL, vous avez dû avoir beaucoup de courage pour arriver là ou vous êtes, et peut être qu'avec plus de connaissance et de meilleurs diplômes en poches et surtout une solide formation dans la politique, vous auriez fait un bon présient pour notre pays, mais d'après votre CV d'agronome, vous n'auriez même pas pû être un bon ministre de l'agriculture dans un autre pays, peut être un maire et là encore j'ai des doutes...

Return to Message List