Peyi an onko sou bonn vwa bon travay palmantè yo

Joseph Carlos - October 30 2009, 10:17 AM

ijans se agrikilti ak anvironman nan plan te pye bwa pou konbat erozyon pou nou sispan fr vye pwoje asenisman toutan nan tout vilnan peyi a
Encadrer la famille d'abord avant de défendre les droits de l'enfant et de la femme et ne faire pas les Droits Humains une concurrence de sexe dans la société puisque les femmes sont aussi mieux formées aussi que les hommes, il n'existe qu'une bataille entre la femme et l'homme pour gagner les meilleures postes politiques dans la société mondiale.

Le Droit de l'Homme est parfaitement lié et inséparable du point de vue de sexe et du point de vue de catégorie d'âges différents, on ne pourrait jamais défendre les différentes catégories d'hommes sans tenir compte de l'ensemble des êtres humains dans sa globalité intégrale dans la société civile.

Si Nous disons que nous devions les droits de la femme et de l'enfant en négligeant les droits hommes vivant dans le chômage et dans l'extrême pauvreté qui sont considérés comme des poisons sociaux.

Nous serions des tempêtes qui provoqueront des inondations sociales sans fin. Le Droit de l'Homme, c'est défendre le Droits familiaux dans son intégralité parfaite sans distinction de catégorie d'âge. Si nous avons pas pensé à assurer que les familles aient en mesure de trouver au moins même les besoins des droits fondamentaux primordiaux quotidiennement au lieu de continuer à organiser des forums régulièrement sur les droits de l'enfant et de la femme qui devrait être une entité des droits de la famille.

Ces droits ne concernent en principes le miroir domestique.

Comme pourrions prétendre dire que nous défendions les droits de l'enfant et la femme sans que nous ne pensions pas à mettre en place une politique économique sociale pour encadrer la famille par une vraie sécurité sociale universelle.

Défendre les droits de l'enfant, c'est faire en sorte que leurs parents puissent trouver des emplois pouvant les permettre de prendre soin de ses enfants correctement.

Cela ne m'étonnerait jamais on voit que des forums et des publicités aient continuent à organisé partout dans le monde, en Haïti et ailleurs sur les droits de l'enfant et la femme en dépensant de forte somme d'argent us pour les réaliser et pour autant on pourrait faire mieux avec ses agent, on pensaient longtemps à construire des logements sociaux et des écoles primaires ce serait un grand autour pour les parents qui sont en difficulté pour loger ses familles et envoyer à l'écoles ses enfants, au lieu de continuer à les faire porter des maillots, casquettes et graffitis qui coûtaient des milliers de dollars us pour commémorer annuellement les fêtes de l'enfant de la femme.

C'est de risibilité sociale, c'est en vain que nous fassions tout cela. Il est clair que la misère est devenue l'une des sources la plus rentable à l'échelle internationale pour les intellectuels inhumains qui font la souffrance et la douleur d'autrui comme les principales sources de la création d'emplois.

S'il n'avait pas de l'injustice sociale ces gens là inventeraient à l'heure actuelle et il n'aurait pas aussi autant d'organisions de défenseurs des Droits Humains et les poulaillers d'ONG internationales qui opéraient à travers les pays du Tiers Monde.

Il parait que certains hommes riches sont toujours plus affamés que les malheureux, chez nous, en Haïti, nous avons un proverbe haïtien qui dit: nous ne serions pas l'église pour que nous mourrions comme des chevaux sans baptisés. Cela continue nous, les Haïtiens et haïtienne a une mentalité de pauvreté haïtienne.

« D'où le slogan de grand mangeurs sociaux ».

Comme nous pourrions dire que nous prétendions défendre les droits de l'enfant en domesticité, dans les rues vivant dans les ghettos, ceux qui sont handicapé, les fillettes et les jeunes violées Parfois pour un pair de sandales, un plat de nourriture, victime d'abusif sexuel chez les MADAM qui donnait un grand nombre d'enfants bâtards dans nos qui constituent de jours en jours des dangers sociaux, la prostitution prématurée de nos filles et fillettes qui ne sont que les conséquences du chômage qui plonge nos parents dans la misère, dans la douleur, la souffrance et dans l'extrême pauvreté, ils sont incapables de réagir face des actions immorales, inacceptables et honteuses qui se passaient devant ses yeux, ils ont accepté lâchement l'aliénation de ses progénitures.

Certaines nos jeunes filles représentaient sourcière familiale.

En général, la violence sur les enfants en domesticité, la violence sur les enfants de rue, le phénomène d'enfants bâtard dont la société est capable de le contrôler, certains vols et les violences sur les femmes domestiques et les femmes mariées ou qui vient dans le plçage. En général les violations des droits des enfants en domesticités, la violences sur les enfants de rue, la violence physique sur des femmes mariées et qui vient en concubinages et certains vols au sien de la société civile haïtienne sont lié au chômage des hommes haïtiens et la condition de vie inhumaine de la société haïtienne.

Le pire cela augmente le nombre d'enfants bâtards dans les rue est considéré comme des dangers sociaux qui sont très difficile à contrôler par les forces de l'ordre.

Il est clair que la vie de l'Homme est faite de plaisir sexuel qui est un besoin physiologique d'ordre biologique humaine.

Aujourd'hui, C'est la raison pour laquelle nos jeunes gars et même les plus âgés haïtiens ont fait le mensonge sur toutes les formes que possibles pour gagner la confiance de nos jeunes filles et autres.

Ils utilisent tous les costumes sociaux( usurpation de titres) tantôt ils sont des ingénieurs, médecins, superviseurs ou directeurs des entreprises de grande renommée, agronomes et autres.

D'ailleurs ils ont des moyens très pratiques et évident pour porter les jeunes filles assoiffées de bien être social à y croire.

Ils pourraient vérifier ses arguments mensongers, par exemple si l'un entre eux pénètre une poste de police ou une banque, en y entre à la porte, il trouvera quelqu'un qui lui traite d'officier ou superviseur.

Normalement c'est un réseau de malfaiteur qu'ils sont constitués à l'heure actuelle.

C'est une institution d'association des malfaiteurs engendrés par le chômage.

Ce qui est le pire on fait ces actions malhonnêtes et impropres passaient au sein de notre société comme de simples plaisanteries sociales pour autant qui continuent provoquer de graves conséquence sociales.

Cela ne mérite pas réellement de faire une grande recherche approfondie sur cette situation désastreuse mais il suffit d'encadrer nos jeunes en créant des emplois massifs au sein de notre société haïtienne.

Défendre les Droits des hommes c'est défendre les droits de la femme et de l'enfant dans son intégralité parfaite sociale et humaine.

C'est défendre le droit de la Famille, c'est défendre de la femme, c'est séparer les responsabilités domestiques entre l'homme et la femme pour avoir une famille plus heureuse socialement et économiquement.

En résumé, c'est la protection des droits de l'enfant en domesticités et des femmes victimes de violence de toutes sortes.

Cessons nous faire la souffrance et la douleur humaine comme des sources économique et de la création d'emplois.

Il suffit de revitaliser la famille haïtienne en mettant en place un ministère de famille qui serait mieux pour la République d'Haïti.
Joseph Carlos Ministre des Droits Humains.

La naissance Haïtienne, la seconde liberté haïtienne, la libération de la pensée haïtienne par le biais d'un parlement miraculeux.

Un miracle haïtien, une merveille de la pensée de l'intelligence supérieure humaine haïtienne.

L'Haïtien est sorti de l'Homme l'ordinaire pour parvenir à l'extraordinaire.

C'est l'initiative, la plus fameuse et la plus importante de notre histoire politique en tant que peuple, une résolution sur la question des exilés haïtiens et qui sont dans l'apatridie, qui n'avait jamais n'avait jamais fait l'objet de débat concret au sein de notre institution étatique solennelle de si grande envergure, une alternative que beaucoup d'haïtiens et haïtienne caressaient depuis longtemps.

Une action positive que même ceux, nous estimions qui étaient les plus compétents d'antan n'avaient pas posé cette pierre angulaire.

Merci et Bravo ! Le fait que vous aviez assez.

Pour répéter Od Mandino ; « Tous ceux que vous matérialisez dans votre esprit et votre subconscient, ils deviendront une réalité dans votre vie quotidienne » c'est la vraie formule de la réconciliation Haïtienne en dehors de toutes les hypocrisies nationales.

C'est un geste symbolique d'unité d'Hommes d'origines différentes entassé de couleur d'arc- en-ciel.

Le symbole de la perfection raciale.

La Nation haïtienne est la représentante de la mère de liberté humaine.

Une opportunité solennelle à ne pas rater par le peuple Haïtien pour en devenir une Nation réelle Nous devons la prendre avec beaucoup de considération mais pas aveuglement, au contre les têtes doivent bien reposées sur nos épaules.

Elle est la deuxième grande victoire qu'Haïti a remportée sur l'injustice sociale, contre la discrimination raciale à l'égard de nos compatriotes dans l'humiliation sans pareille tant en chez nous et ailleurs sur cette planète terre.

Elle ne fait pas la force des armes et couper tête bruler cakay mais par la libération de la « Pensée Haïtienne » au nom du Pardon Général et de l'Amour Haïtien universel qui sont le chemin du développement économique et le progrès social de la masse particulièrement et de toutes les autres classes confondues dans la société civiles haïtienne.

Cette merveille parfaite doit être profité par toutes les classes sociales haïtiennes sans distinction aucune, elle est une cause principale juste qui s'engage nous tous, elle tiendrait en compte toutes les revendications nationales.

Elle promettrait l'équité sociale pour une société haïtienne harmonieuse, paisible et bien équilibrée, où la justice est roi, accompagnée de la communion fraternelle.

Nous ne devrions pas cacher derrière nos petits intérêts mesquins et d'hypocrisie de la politique d'égoïsme et de la peur compétitivité électorale pour en faire échec à cette résolution promettant de sauver les haïtiens et haïtienne du phénomène d'apatridie et d'exile.

C'est le plus grand spectacle social universel qu'on pourrait offrir à nos jeunes actuels et nos progénitures haïtiennes.

Ce serait un show qui fera couler beaucoup de larmes dans l'émotion humaine à travers le monde témoignant le contentement et la joie de tous les vrais amis, des pays qui disent, qu'ils sont amis de la République d'Haïti. En voyant les Haïtiens et Haïtiennes ont percé de l'impossible( la Division et l'orgueil) pour parvenir au possible( l'Union et le Pardon qui symbolisent l'Amour).

Ce serait la désolation dans l'étonnement de tous qui croyaient toujours alimenter la division au sein de la nation haïtienne.

Ce serait notre ère de prendre en mains notre responsabilité politique économique, judiciaire, culturelle, sociale à travers ce pacte résolutoire du pardon exceptionnel de l'école de pensée haïtienne justifiante la vrai Démocratie Haïtienne sans l'arbitrage international.

C est finir avec la rancune sociale, l'hypocrisie, la calomnie, l'orgueil et la trahison qui le poison de la stabilité politique et de la bonne gouvernance, qui est contraire au consensus politiques.

En matière politique, seul le respect de ses promesses sociales est le garant de son pouvoir populaire.

La vérité est le symbole éternel du pouvoir.

Le mensonge nous induit toujours dans la confusion sociale.

C'est finir avec l'affaire de Makout paladan w, Lavalas paladan w, et Convergence paladan w, désormais, à partir d'aujourd'hui, ils sont tous des partis politiques haïtiens composés des membres haïtiens qui défendent les idéologies démocratiques de manières différentes à travers une culture politique démocratique pluridimensionnelle.

Nous devons tirer la leçon de la récession mondiale actuelle, ce catastrophe provoquant par le phénomène du capitalisme sauvage qui a fait couler beaucoup de larmes, causant des centaines de suicides sociaux, en augmentant le taux de criminalité mondiale au plus haut degré que l'Humanité n'ait jamais connue, en pensant à la guerre et à la cherté des produits de première nécessité un peu partout dans le monde, et le commerce devient plus truqué entre les peuples.

Aux Etats-Unis pendant que la société civile et plus particulièrement la masse populaire américaine organisait des manifestations de rue pour incriminer Georges Bush et condamnait son ingérence politique économique hégémonique mondiale, vue le chômage et la misère dont on connaît l'Amérique.

En les faisant responsable de tous les maux et les souffrances douloureuses du peuple américain.

Et pour lui-même il estimait qu'il avait fait plus de bien pour l'Amérique de mal, en disant le peuple aurait pu comprendre ses travaux effectués dans l'intérêt de l'Amérique après vingt-cinq à trente années. Barack Obma allait faire le peuple passait pour de la canaille, en reconnaissant que ce sont les sages qui doivent penser pour l'avenir national.

Le 7 janvier 2009, il fondait le groupe des cinq présidents en vie( Bush père, Bush fils, Jimmy Carter, Bill Clinton et lui-même) pour redéfinir les grandes lignes de la politique américaine et embrassait la cause américaine dans l'unité nationale.

La seule vraie cause à défendre c'est la cause américaine.

Là où, il n'y a pas ni Républicains ni Démocrates.

Nous sommes tous des Hommes d'Amérique.

C'est à nous de faire les prodiges américains.

Voilà le miracle Haïtien: c'est voir que Jean Claude Duvalier, François Manigat, Raoul Cedras, Jean Bertrand Aristide, Gérard Gourgue, Prospère Avril, Himmler Réby, René Préval et autres assis sur une même table mangeant, buvant et embrassant ensemble et en débattant les vraies causes de la misère haïtienne, prenant de l'initiative sérieuse pour sortir Haïti du marasme économique.

Cela signifie le vrai intérêt de la masse populaire.

C'est la réconciliation nationale dans son intégralité parfaite.

Dans l'amour patriotique, dans la défense des intérêts particuliers à l'intérieur d'un même un intérêt commun sans difficulté sociale.

C'est la conscience nationale collective pour une Haïti libre et réellement indépendant politiquement, économiquement, culturellement, socialement, fondée sur le consensus national pour parvenir à une Haïti où l'Etat de Droit est roi, dirigée par les lois républicaines.

Justes et équitables.

C'est toujours dans la même formule d'antan « l'Union fait la Force et le succès » .Vive la redistribution de la richesse nationale par la création d'emplois pour tous et pour toutes ! Vive Haïti Chérie!
Attention à des pseudos analystes politiques nationaux et internationaux, le parlement haïtien est sur la bonne voie, il parait que c'est pour la première fois dans notre Histoire Parlementaire que la législature haïtienne à tenter pour réaliser une loi pour unir les classes sociales haïtiennes entre elles.

Nous devons s'abstenir de toutes les analyses politiques conjoncturelles.

Pensons nous que soyons tous des haïtiens et des haïtiennes.

Nous n'avions jamais des difficultés pour asseoir et négocier ensemble avec les Espagnoles, les Français, les Anglais et les Américains qui avaient nous traités plus mal que les animaux sauvages, ils nous ont maltraités, torturés, humiliés, massacrés et même déshumanisés en nous réduisant à l'esclaves des champs, des mines et domestiques et pillant une grande partie nos richesse du sous-sol haïtien.

Nous avons vu uniquement du pain et de l'argent sans tenir compte des cauchemars du passé.

Tous ont été pardonnés par les Haïtiens et Haïtiennes, au du sang versé par nos ancêtres Haïtien, des Superbes Héros de la liberté humaine que l'Humanité ne les avait jamais connus.

Ils nous enseignent le pardon à l'infini pour autrui.

Qu'est-ce qui nous empêchons de faire des actions pareilles puisque nous somme tous des frères et s"urs de mes entrailles.

Prenons nous l'exemple de Cuba avec le Général Civil Fidel Fidèle Castro qui a fait l'Honneur, la gloire et la fierté du peuple Cubain.

Ce ne sont pas les aides internationales qui font Cuba ce qu'il est actuellement ni le respect des Cubains et Cubaines.

Mais c'est la volonté citoyenne des intellects et la classe riche cubaine qui ont pris conscience d'humaniser le peuple cubain.

Aujourd'hui, on ne pourrait jamais parler de l'émancipation de la pensée humaine sans parler de Fidel Castro, l'homme du siècle qui a fait les cubains et cubaines des capitaux économique partout, où ils sont passés à travers le monde.

Pour répéter Lafontaine: rien ne sait de courir, il faut partir à point.

Nos générations actuelles ne pourraient être constituées comme des holocaustes sociaux pour garantir les bien êtres sociaux de progénitures futurs.

Ce qui fait ma force, ce que là où je pense mon existence n'est pas là.

Mon Dieu m'a dit qu'il est Alpha et l'Oméga, le commencement et la fin. Il connait le passé, le futur et il dirige le temps présent.

C'est la raison pour laquelle nous ne pourrions pas prendre aucune précaution sur ma vie terrestre via de mentir la Vérité authentique.

Cela serait en vain puisque aucune personne ne connait pas son destin.

Notre mission, c'est choisir comme boussole la Vérité pour briser la misère haïtienne et celle d'autrui.

J'aime ma patrie à l'instar de tous et de toutes qui possèdent un amour exceptionnel pour sa patrie.

J'aime le reste du monde à l'instar de Montesquieu et Martin Luther King. On ne pourrait pas aimer soi-même sans aimer autrui, dans le contraire son existence serait comme une tempête éternelle et même les fous parlaient de la raison humaine.

Le pardon est Dieu, c'est quand l'homme atteint le perfectionnement.

Il devient son patrimoine exclusif humain.

J'aime tout homme, c'est aimer l'Humanité.

L'affront, l'humiliation et la honte ne permettraient pas à l'homme de mettre au monde des bébés mais ils permettraient d'avoir des riches et des connaissances.

La Vérité est en nous et chez nous mais c'est l'ambition négative qui nous plonge dans la barbarie sauvage.

Selon Leplay, la famille est la cellule initiale, la base fondamentale de la société, elle demeure l'élément conservateur et formateur dans toutes les sociétés, elle est une institution supérieure que toutes les autres.

Tout ce que j'apprends sur l'amour du prochain au niveau du miroir domestique, non pas sur les bancs de l'école, mes écoles ne m'enseignaient que la discrimination sociale.

Le monde souffre un déficit d'amour du prochain du point de vue les exigences sociales de l'heure actuelle.

D'où l'expression américain sauvage: Times is money.

Les enfants sont livrés à eux-mêmes, ils ne jouissent pas assez les affections paternelles et maternelles, nous n'avons pas même besoin parler des grands -pères et des grandes- mères. Alors les enfants n'ont aussi s'attaché à ses parents.

Voir de recevoir éducation familiale correcte, ils n'ont que leurs jouets et leurs écoles qui font les principales préoccupations.

Je me rappelais en classe primaire à l'école Saint Dominique Savio de Trou du Nord, nous chantions ainsi: Lakay frère et la Lakay mère se ti pedan nous manger diri ak poul ak poison lakay manmas et l'école se marchand charbon manje patate ak tout po. A l'église les premiers rangs banc étaient réservés pour les écoles congréganistes et si pas malheur une école arrivait avant nous, si ne les élèves portaient pas attention pour ne les franchir pas ses limites, nous avions le pouvoir de les lever pour nous s'asseoir à nos positions initiales.

Nos premières communions ont fait avant les autres écoles, nous portions des vêtements blancs et cravates rouges et les filles s'habillent tout de blancs.

Durant les autres semaines qui viendront, serait le tour des écoles sans noms, les enfants sont tous s'habillaient en bleus et blancs aux visages blasés. Aujourd'hui, encore la majorité des établissements scolaires de grands renommés ont imposé à nos enfants leurs propres doctrines religieuses, faute une école qualité haïtienne pour tous enfants.

Les parents et leurs enfants ont obligé d'accepter le tout dans l'aveuglement.

Cela nous donne des chrétien ratés, rabougris, sans la foi, l'église devient sans miracle et puissance, c'est le théâtre des hommes noirs, les fidèles n'ont pas vraiment de respect pour les prêtres et les pasteurs, nous vivons dans corruption spirituelle.

Nous ne connaissons pas vraiment la toute puissance divine, via la grande majorité de chrétiens tombe dans la mendicité qui est une honte pour les hommes qui dirigent le ministère de Dieu sur cette planète terre.

Nous ne sommes pas d'accord pour liquider nos compatriote comme des esclaves de 125 gourdes mais de rechercher plutôt de la connaissance universelle, ceux qui possèdent la connaissance, ce sont ceux qui gouvernent l'Humanité.

Avoir des doutes sur quelqu'un cela ne lui conduira pas vraiment à l'échec.

Etant donné le succès était toujours réservé aux hommes compétents comme les savants, les érudits, les génies nés, les philosophes et les scientifiques qui ont habituellement produisaient des exploits monumentaux, des prodiges et des miracles nais les hommes de peu armés de courage et de la volonté, pourraient les faire aussi en dehors de grandes compétences scientifiques et philosophiques en donnant des les leçons aux aristocrates qui détiennent le bastion du savoir de la connaissance universelle de l'Humanité.

Dieu a toujours réservé de grandes surprises à l'Humanité.

Comme il a fait Moïse présenté devant Pharaon que lui-même, il estimait qu'il était un homme muet pour aller faire un travail de grande envergure auprès d'un roi si savant.

Sans oublier l'Apôtre Pierre avec lui le Christianisme a connu un essor sans pareille et sans précédent.

C'est le fruit de la sensibilité humaine qui la pensée positive.

Avoir la Stabilité politique, économique et sociale.

C'est quand il y a la sécurité sociale pour tous et pour toutes.

C'est-à-dire tous les gens qui habitent la communauté en question ont le droit à l'alimentation, à l'éducation, à la santé, aux logements sociaux, à la justice équitable, à l'expression d'opinion, droit à la sécurité personnelle
Pour sa vie et sa famille, au travail avec un salaire raisonnable.

C'est tout cela que j'appelle la stabilité politique, le développement économique en résumé l'homme devient un capital économique partout où il passe dans le monde.

En effet Pas de développement économique national sans un véritable plan éducatif national.

Parler de l'investissement des étrangers sur le sol national ne serait jamais un développement de la politique économique nationale ce n'est que du mensonge et du désordre dans la confusion sociale des populistes nationaux et internationaux inhumains.

L'éduction est le chemin qui mène à tous les progrès humains et elle est celle qui humanise l'homme pour atteindre une perfection spirituelle réelle.

C'est le résumé notre histoire contemporaine haïtienne
Joseph Carlos, Ministre des Droits Humains
Je n'avais jamais l'intention de légaliser un système de criminalité en Haïti et je n'aurais jamais pensé ou même imaginé une chose pareille via tolérer la criminalité dans une société.

Cependant pour aucun prétexte de développement économique, nous n'accepterons jamais que les êtres humains seraient l'objet de discrimination raciale et de classe sociale pour les exterminer à l'instar des dinosaures.

Ils sont nés bons et doux, c'est nous qui n'avaient jamais fait rien pour changer les conditions de vie sociale à travers l'éducation pour les amener à la perfection humaine qui est le moteur de développement de l'économie personnelle de l'être en soi-même. Nous les enseignons toujours la fatalité sociale et l'incomplétude dans la résignation inhumaine.

En se basant sur l'infériorité des races de vivre sous l'obéissance des autres, en acceptant les instructions et les ordres comme des pains quotidiens haïtiens vue l'absence de perfectionnement de l'être haïtien.

Nous avons entendu parler de l'ambassadeur américain, Kenneth Merten qui disait qu'Haïti devait saisir l'opportunité offerte actuellement par la communauté internationale et mais les journalistes haïtien fataliste ont perdu dans cette économie de macaque internationale.

On n'aurait jamais de développement économique national sans préparation d'un plan économique nationale.

On ne pourrait pas tirer des avantages sur pression sociale et une formation éducative minimale de la masse populaire.

D'ailleurs la République d'Haïti est une opportunité en elle-même, autre le reste du monde pourrait toujours se profiter de la souffrance et la misère haïtienne pour en tirer des opportunités diverses.

Aucun étranger au monde ne ferait jamais faveur au peuple haïtien s'il ferait des visites touristiques en Haïti. Ce serait de la gloire et de l'honneur pour tous l'étrangers pendant leurs passages sur ce planète terre de fouler le Sol Haïtien.

Haïti, c'est le patrimoine touristique mondial, c'est une vérité absolue, la mère de la Liberté universelle.

C'est un devoir pour tous les haïtiens et toutes les haïtiennes indistinctement de travailler pour élever l'homme haïtien à la dignité humaine.

Ma grande mère m'avait toujours dit c'est la veille fête qui dira si la fête sera bien passé en créole. Nous ne devrions pas reculer plus demi siècle en faisant appel à la politique de développement économique chinois pour avant Haïti vers le développement économique en plein vingtième siècle, c'est la bête économique.

C'est la politique économique des macaques humains en choisissant le salaire minimum de 125 gourdes pour intéresser les investisseurs internationaux à investir en Haïti. Nous avons oublié que la Chine ait eu un plan de sécurité sociale, elle savait grandement intéresser au développement agricole principalement prioritaire pour son gouvernement, la santé n'était pas, ni l'éducation et elle a mis sur place des programme de logements sociaux.

Ceux qui ne sont pas vraiment planifier du coté de notre gouvernement haïtien.

Et rappelons jusqu'à présentes minutes à Cuba, les employé n'ont pas rémunéré de fortes sommes d'argent quoique leurs compétences magistrales, mais attention, le gouvernement cubain a d'eux des capitaux économiques quand ils vont dans les pays dits capitalismes.

Ils ont la santé presque gratuite, l'éducation gratuite, les logements sociaux à prix très et aussi les aliments.

Ce ne sont pas comme nous en Haïti que tous les produits de premières nécessités sont très chers pour tous et pour toutes sans distinction de classe sociale.

Nous pensons.

c'est légaliser un système criminel et d'exploitation humaine, si les homme travaillent pour des salaire qui ne sont pas correspondus à même un seul besoin primaire, l'alimentation et sans même penser au miroir domestique via la via familiale, pour assurer l'éducation de ses enfants et pour aller plus d'habiter une maison sain dans un environnement propre.

Aujourd'hui, devrions prendre notre responsabilité en mains pour éduquer nos enfants haïtien pour les porter au perfectionnement, c'est la seule façon que nous sortions du marasme économique mais pas dans la précipitation économique étrangère, apprenons que chaque Nation pour choisir de développer son économie à sa propre dimension de la capacité intellectuelle de leurs progénitures.

Notre grande préoccupation haïtienne ne devrait que le développement de l'industrie agricole haïtienne et reconstituer l'environnement haïtien par une vaste campagne éducative de motivation et démobilisation sociale nationale et le reste viendra comme des surplus sociaux.

L'assainissement doit traiter en permanence non pas temporairement, il doit être institutionnalisé de même que l'Etat Haïtien doit être institutionnalisé dans son intégralité parfaite.

Il n'est pas question de traiter l'assainissement de nos villes périodiquement à l'aide des projets financés par des ONG, de la BID ou la communauté internationale qui ne donneraient jamais solution à ce mal infini puisque le problème n'a attaqué là on les devraient être attaqués. Nous savions déjà la cause de la grande salubrité de nos villes et le dégrade ment de l'environnement haïtien entier est provoqué par la coupe des bois qui produit de l'érosion.

tant que nous ne choissions pas de reboiser nos montagnes pour protéger nos bassins versants et nos plaines, au lieu continuer à dépenser de l'argent inutilement à chaque période où la salubrité est trop élevée dans nos villes.

C'est de l'hypocrisie nationale et internationale qui ont fait semblance qu'elles nous aident à combattre la salubrité en Haïti. D'ailleurs, la majorité des intellectuels haïtiens recherchent des jobs dans les ONG pour construire des petits états au sien Haïti indépendant, entre temps tous parlent de Une autre Haïti est possible, ils sont biens il habitent de petits paradis à l'intérieur des bidonvilles.

Leurs principales professions, c'est critiquer et incriminer nos dirigeant devant la masse populaire qui encore vit dans l'ignorance sociale, vue sa formation éducative, elle ne pouvait pas voir où est la vérité.

Messieurs et Mesdames, vous êtes déjà dans la nouvelle Haïti, vous travailler uniquement pour consolider vos fortunes en plongeant la masse populaire dans l'enfer éternel du salaire minimum de 125 gourdes qui ne pourrait la permettre de consommer un plat ordinaire dans un restaurant moyen.

C'est au plus simple qu'on pourrait passer pour arriver à la perfectionnement.

Chaque jour on les parle de l'industrie touristique mais sans jamais élaborer un plan de développement économique tient en considération les intérêts de la masse.

Là tout près du Cap-Haïtien il y a un village dénommé Labadee où des milliers de dollars us ont dépensé quotidiennement pour les gens s'amusent dans ce plage.

La majorité des haïtiens qui habite cette zone, vive la misère ils ne pouvaient pas même trouver une bonne route aller à la ville du Cap.
Si les journalistes haïtiens utilisaient toutes ses capacités et ses compétences intellectuelles dans la mobilisation sociale pour informer la masse et la population haïtienne dans tous ses compartiments par rapport à ses capacités de nuisance gouvernementale, Haïti ne serait encore là dans ce marasme économique.

C'est bien malheureux que cette place qu'on a donné à la République D'Haïti pour le respect de l'expression d'opinion.

au rang des cinquantièmes cela nous étonne beaucoup.

L'haïtien a un défaut très grave parce qu'il accepte la faim comme le pain quotidien, cela ne le rend pas toujours violent, c'est la torture pourrait le faire soulever contre quelque soit le gouvernement en place.

Mais toutefois cela pourrait constituer comme un atour majeur pour le gouvernement et la société civile haïtienne pour sortir la masse populaire de la misère atroce vue sa résistance dans la famine.

Cela est aussi peut être considéré comme une qualité pour la masse.

Tous les radios ont émissions politiques qui ne font que critiquer le gouvernement comme si les gens qui sont au sein des institutions étatiques n'ont rien fait de bon. Le tout est pire. Ils voient en eux seulement la corruption, on les incrimine quotidiennement.

Pour faire des provocations étatiques en voulant conduire les dirigeants dans la violences populaire et médiatique, via parler bâillonnement de la presse.

Mais le gouvernement de RENE PREVAL a pu maîtriser la sociologie Haïtienne, il n'a pas pris à ce piège médiatique populiste à l'instar d'Aristide qui n'avait pas cette capacité pour résister aux tempêtes médiatiques d'antan et à la nuisance des partis politiques et les exigences internationales.

Certaines fois nos gouvernements haïtiens n'avaient rencontré trop de nuisance dans la critique politique, ils ne signerions pas certaines conventions et certains accords mal sains qui coûtent la vie haïtienne le pire. Via la démobilisation de l'Armée Haïtienne que l'Etat Américain avait son empreint là dans. en pensant aux quatre haïtiens tués et brûlés par l'Armée sanguinaire dominicaine.

Une fois de plus c'est une raison en plus pour ne pas accepter que Kenneth Merten puisse faire la morale à nos hommes politiques haïtiens, il doit aussi reconnaître que son Etat a toujours contribué dans la misère et la souffrance haïtienne, en pensant à l'occupation de 1915 en haïti. La destruction de nos cochons créoles qui étaient les capitaux de nos paysans et l'embargo imposé à Peuple Haïtien en 1994, nous tenons à dire à la société civile haïtienne, il n'y a pas de diplomatie forte sans la force.

nous n'avons pas besoin d'incriminer l'Etat haïtien de cette faiblesse diplomatique.

Nous ne pourrions que les dénoncer les actes barbares de la République Dominicaine devant les instances concernées et elle reposerait encore tant que nous continuerons travailler dans l'hypocrisie de ne pas reconstituer notre Armée Haïtienne, d'ailleurs, elle faisait pas régulièrement ces choses pareilles bien avant 1986. Aujourd'hui nous n'avons pas besoin ceux qui critiquent seulement mais ceux qui apportent des solutions et qui posent des actions sociales concrètes et travaillent pour l'union, la paix, la réconciliation nationale.

Nous devons tolérant à ceux qui sont intolérants, nous ne devons utiliser la violence à l'égard de ceux qui sont très violents et de s'abstenir à la cupidité contre ceux qui sont cupides envers nous. Cependant nous n'écartons de dire que le monde est malin, l'homme doit être violent entrer dans le paradis terrestre.

En perçant le secret de Dieu pour parvenir au nirvana.

Jésus dit ceux les violents et les brigands qui s'empareront le royaume de Dieu. La violence est le patrimoine exclusif de Dieu, Dit l'Eternel, à moi la vengeance, à moi la rétribution des méchants.

Nous devons toujours s'abstenir devant l'oppression pour maintenir notre perfection Humaine.

C'était Dieu qui a frappé tous les premiers nés de l'Egypte pour en délivrer le peuple d'Israël de l'esclave tout en lui promettant la terre promise.

C'était Dieu qui a fait englouti Pharaon et son armée dans la mer rouge et son peuple la passait à pieds secs. Enfin accepter le peuple haïtien porte des fripières et continuer à manger dans toutes les rues nationales, c'est légaliser la médiocrité, c'est dire que sommes des hommes fatalistes noirs en ne devons que travailler d'abord pour faire L'HOMME HAITIEM CAPITAL ECONOMIQUE.

Le développement économique de Bill Clinton en Haïti.
C'est bien malheureux que la communauté internationale n'ait pas même un projet d'Homme pour Haïti, via parler d'un projet d'être humain pour l'Homme Haïtien.

Actuellement, nous pensons si elle rédigeait un code noir pour le peuple haïtien, elle ferrait plus de bien à la masse populaire haïtienne que celle qu'elle voudrait nous imposer maintenant.

L'Haïtien pourrait tromper s'il entendait chercher la vérité dans la tête blanche, il dirait que la pesanteur n'est pas une force qui attire tous les corps vers le centre de la planète terre.

Cela nous que la vérité se trouvait au-dessous des plats pieds d'hommes blancs, d'antan, si Bill Clinton pourrait nous faire croire si nous voudrions avoir une économie nationale durable et à la développer, il faut l'appui supplémentaire une fois de plus des forces étrangères. Voir parler de la stabilité politique et la radicalisation de la criminalité en Haïti, le respect la personnalité et la dignité humaine, le combattre contre la drogue comme si la MINUSTHA était innocente dans l'affaire drogue de Port de paix, combattre la contrebande, la corruption à travers nos villes frontalières comme la MINISTHA n'était jamais au courant de tous les actes malhonnêtes qui se passaient dans ces lieux là.

Le viol, le détournement des mineurs, le trafic des enfants et des femmes, on dirait que la MINUTHA n'avait jamais participé dans le viol et le détournement des mineurs haïtiens.

En fait c'est dire que l'économie n'est pas encore un truc vicieux à l'échelle internationale.

Nous sommes à l'heure de la perfection humaine.

Bill Bravo ! vous gagnez et vous avez raison.

Se zot ki bay embesil ki pa rwan. C'est avec tristesse et dédain que nous assistions que la morale humaine est remplacée par l'immoralité humaine.

Le mensonge tenterait à anéantir la vérité dans la faim noir et le viol gagne la raison sur la misère dans l'obéissance blanche des cinq commandements d'Hommes, heureusement nous en avons la vérité haïtienne dans nos mains.

Nous combattons dans l'obscurité même dans l'au-delà pour faire respecter nos droits et notre patrimoine haïtien.

Que la vérité continue à luire et briller dans la pensée haïtienne, c'est une libération de l'esprit, je m'essais de donner tout ce que j'en ai pour les cause de la vérité, en sacrifiant mon temps, ma personne et même ma vie. Les inconscients ignorent toujours la vérité, comme la capitalisme dont sa doctrine est fondée sur l'utilitarisme économique et le mensonge social.

Le chien est l'ami fidèle de l'Homme, c'est l'est être sincère de l'Humanité qui ne trahira jamais l'Homme pour quelque soit la raison au monde.

On peut être reconnaissant non pas comme un animal domestique.

Mais on peut être ingrat, sans reconnaissance pour ceux qui ont fait du bien et rebellé à l'Histoire de l'Humanité si on est obsédé par la richesse d'autrui.

Haïti est une industrie touristique née. Nous n'avons pas besoin l'aide de qui se soit pour la faire devenir une réalité internationale, nous devons simplement d'empêche les autres de l'emparer comme ils voudraient faire.

Nous connaissons bien les avantages de l'amour qui ne sont que :1. On dort bien, 2. on se réveille bien, 3. les hommes vous aiment.

4. la bienveillance luit. 5. elle resplendit et rayonne.

6. les ennemis sont nombreux mais insignifiants.

Nous connaissons les avantages qu'offrent les bons patrons: 1. Il doit donner un travail proportionné à leurs forces et leurs compétences.

2.Il doit les nourrir et les payer.

3. Il doit les soigner quand ils sont malades
4. Il doit leur accorder du repos au moment convenable.

5. Il doit les laisser prendre des plaisirs exceptionnels.

Alors Bill nous donne la sécurité sociale manu militari avec les 125 gourdes comme salaire minimum des travailleurs haïtien.

Si l'Europe a promis la civilisation européenne à nos Ancêtres qu'il estimait qu'ils étaient des barbares et sauvages par le biais du système esclavagiste.

L'Amérique a promis le développement économique durable en renforçant sur le sol haïtien les forces étrangères. En payant à Bill Clinton 22 000 000.00 gourdes pour sa compétence exceptionnelle.

Chaque pays a son histoire et sa coutume, sa façon de penser et voir les choses différemment.

Donc celle qui est morale pour l'Haïtien n'est pas pour autrui.

L'histoire d'Armand et Mardochée représentait un miroir fidèle pour la reconnaissance humaine.

Il serait regrettable pour l'Histoire de l'Humanité qu'un symbole ait oublié l'histoire des Ancêtres et l'indépendance de son patrie.

On pourrait faire tout pour sauver sa patrie mais dans l'excès économique pour hypothéquer sa personnalité d'antan et l'honneur et la gloire sont superbes que les choses du monde.

Ce la raison pour laquelle, j'envois un gwo kout ayi bobo pour l'ancien directeur électoral, en l'occurrence de Jacques Bernard qui a n'avait choisi pas de rémunérer pour les services rendus à son chère patrie Haïti chérie. Le symbole de sa compétence n'était qu'un dollars.

C'est juste pour qu'il protège encore le droit du travail.

Nous travaillons pour trouver le perfectionnement de l'être haïtien qui est la base fondamentale de tout progrès dans la vie haïtienne.

Il ne cesse pas ordonner à l'homme haïtien le complet développement économique personnel grâce au sommet intellectuel et spirituel où la créature sait discerner le vrai du faux. Seule notre façon penser aurait nous permis de retrouver notre souveraineté de la politique économique qui ne serait jamais dans l'industrie de la sous-traitance.

L'action suprême c'est mieux agir selon la volonté de soi-même.
Le développement économique de toute société est reposé sur un triangle équilatéral national.

1. la Pensée Pationale qui englobe tous les intellectuels nationaux dotés de l'intelligence supérieure humaine, les hommes, politiques, les hommes de l'expression d'opinion (la Presse et l'église qui sont les représentantes de la moralité humaine dans toutes les sociétés mondiales) et les scientifique qui ont mis leurs savoirs faires et leurs compétences aux services d'autrui pour le progrès socioéconomique nationale.

2. Le Capital qui est représenté par les hommes riches ( La Bourgeoisie) qui détiennent la grande majorité de la fortune nationale et sont conscients de mettre ses biens à la disposition des génies nationaux pour les multiplier et en les faisant la distribution sociale.

3. la Force qui est représentée par masse populaire qui loue son courage certaine fois même en dehors de sa volonté à la bourgeoisie pour en avoir la vie.
Cependant tous ont contribué de manière distinctement au progrès social selon son utilité, sa capacité, sa compétence, sa volonté et son importance sociale, les conditions économiques nationales les personnalisent, elles les tous les secteurs nationaux indispensables, via changement total national.

En réalité, quand un pays est mal gouverné, il n'y a que des perdants nationaux, c'est la loi de l'angoisse, de la souffrance, de la peur, de la douleur et la haine qui gouvernent dans la société.

Les pauvres ne sont pas à l'abri des violences policières et des macres militaires et autres.

Les riches ne sont pas protégés dans leurs patrimoines, ils sont exposés aux pillages, aux vols, et d'enlèvement et autres.

Il en est même pour la presse bâillonnée, les politiciens, les journalistes qui sont victimes d'exile et tombent dans la l'apatridie et les chefs d'Etat qui sont victimes de coups d'Etat envoyées en exiles.

Voilà le sentiment d'égoïsme humain national et la division nationale.

Donc le remède n'est que l'Amour et le pardon qui les points d'intersection de la réconciliation nationale, ils sont que la formule du développement économique nationale et le progrès social.

Tout le reste est du mensonge, seul le peuple haïtien en a la solution nationale.

Joseph Carlos, Ministre des Droits Humains.

Nous ne voudrions pas parler d'un second Amaral Duclona en Haïti
Nous sommes tristes, hontes, désolés, affolés et même très inquiétés d'entendre que les autorités judiciaires Haïtienne aient parlé de progrès au sein de la Justice Haïtienne sans pouvoir parler du progrès socioéconomique des citoyens haïtiens, ils ont oublié peut-être, si on veut une société harmonieuse, paisible, et tranquille, il faut que tous les compatriotes se donnent la main de travailler ensemble pour avoir une société bien équilibrée du point de vue économique.

C'est vrai, bien que ce ne soit pas la richesse qui rende un Etat prospère mais la Justice.

C'est la Justice Sociale dont on parle ici. Au lieu que les hauts fonctionnaires judiciaires continuaient à applaudir leurs courages, leurs déterminations et leurs volontés pour combattre la criminalité au sein de la Société Haïtienne.

Il faut les se préparer à réorganiser des assises criminelles pour réviser les peines données aux Criminaloïdes à la baisse.

Ils doivent réapprendre la définition du Droit qui n'est autre l'ensemble des règles juridiques qui conditionnent la vie en Société dont la violation de l'une entraine des sanctions judiciaires, la mission principale du droit n'est pas la sanction pénale, c'est rechercher le bien commun social.

Il joue un rôle préventif social.

Il implique une question d'obligation et de devoir réciproque entre les gouvernants et gouvernés, il ne faut pas comprendre et ni confondre le Droit avec le droit pénal et sans même tenir compte de la Sociologie juridique et la sociologie de la politique économique nationale et internationale.

Sans quoi nous serions passés comme de ignorants, voir même considérés comme des imbéciles de l'Humanité, nous ne serions toujours des boucs émissaires de l'injustice Sociale.

Le Droit est entrain de rechercher la Justice.

L'être humain a besoin de la Justice sociale qui doit être faite par la justice ré distributive dont son objet est la création d'emplois, le Travail.

C'est toujours triste et même énervant de continuer à assister lâchement et passivement des actes barbares qui se perpètrent quotidiennement à travers le monde entier qui révoltent la conscience humaine mais malheureusement, il semblerait que l'hypocrisie humaine se noue dans l'intérêt économique que de se pencher la solution sociale réellement.

Les crimes ont toujours fait couler beaucoup de larmes à travers les yeux dans le monde.

Les c"urs ont souffert de maux et cicatrices extrêmes sans pareille et les entrailles familiales et amicales se déchirent entre elles vue l'atrocité de la perpétration des crimes qui ont fait peur l'avenir qui nous laisse dans l'angoisse éternelle.

Nous continuons à vivre dans toutes ses émotions humaines quotidiennes quoique nous ayons déjà identifié la responsabilité sociale.

La criminalité est un produit sociale humaine créé, nous avons certaines méthodes scientifiques et spécifiques qui pourraient nous aider à améliorer le taux de criminalité mondialement dans la mesure où les autorités étatiques ont manifesté une velléité de les faire., les criminologues ont déjà fait d'énormes étalages sur les différents types de criminels ; le fou moral ou criminel né qui mérite de traitement spécial, la haute surveillance humaine pour éviter les dégâts. Parlant de criminels aliénés, passionnels une catégorie de traitement encore et des criminels occasionnels et les délinquants d'habitudes ou professionnels ces derniers, qu'on se retrouvent le plus souvent dans les endroits déclarés dits des zones de non-droits.

Ils constituent un laboratoire criminel humain, une Université qui prépare des criminels sociaux sans verser des sommes d'argent énormes pour acquérir cette formation criminelle.

Cependant la société les utilise au moment opportun.

Ils sont des marginalisés sociaux, des exclus sociaux.

Ils ne jouissent pas aucun des droits socioéconomiques réels, cela les rendent facilement à manipuler par le reste de la société dont ils vivent.

Ils sont le plus souvent victimes de l'arbitraire policier ou militaire.

Ils sont considérés comme des criminels nés, et la société ne fait pas de grandes choses pour changer les conditions de la vie socioéconomique.

Tant sur le plan éducatif, sanitaire, voir parler de logement sociaux et d'implantation des centres de loisir ou de récré activité humaine.

La société les a incriminés dès la naissance, au lieu de travailler pour sauver du banditisme ceux qui pourraient être sauvés. Pour répéter le Roi Henry Christophe, « L'Homme sans éducation est un être inachevé ».

Nous préférons faire le reste de la population à avoir de la peur vis-à- vis d'eux. Nous cachons derrière une vérité économique pour avilir la vérité émotionnelle populaire pour gagner notre propre intérêt à travers la conscience sociale populiste.

Vers un cible populaire qui pourrait convaincre le monde ignorant.

Pour éliminer les Ghettos dans chacun des pays au monde, nous n'avons pas besoin des milliards de dollars us mais des millions.

Cela ne nécessite que des actions sociales pratiques.

En brisant les maisonnettes, en les remplaçant par des buildings pouvant loger de cinq cents à mille familles, nous aurons assez d'espace pour construire des écoles professionnelles, des polycliniques médicales, centre de loisir et des petits commissaires pour assurer la sécurité sociale préventive.

Selon la Bible l'Homme ne vit pas de pain seulement mais de toute parole qui sorte de la bouche de Dieu. Toute parole est utile à servir, à enseigner et à convaincre...la connaissance est le début de l'action mais l'action est l'accomplissement de la connaissance.

Nous pouvons être des ignorants mais ne soyons pas des imbéciles.

C'est pour vous dire que le Monde a son Histoire, toute Société à son Histoire et tout Homme a son Histoire.

Jean Jacques Rousseau est clair que l'Homme est le produit de son milieu, c'est la société qui le corrompt et le déprave.

Les révélations D'Amaral Duclona ne doivent pas nous étonner les Haïtiens et Haïtiennes vue que l'économie est un truc vicieux.

La réflexion haïtienne doit aller plus loin, nous devrions la rechercher dans monde invisible de la politique économique internationale.

Pourquoi, c'est le 9 septembre 2009 Amaral Duclona a-t-il été arrêté en République Dominicaine, par la police dominicaine?

N'était-il pas sur le sol dominicain depuis longtemps?

Pourquoi, c'est pendant que beaucoup des investisseurs ont manifesté des volontés pour venir d'investir en Haïti une telle action a-t-elle produit?

Les Haïtiens et Haïtiennes doivent savoir que la République Dominicaine ferait qu'une guerre froide avec nous les haïtiens et haïtiennes de la manière stratégique et dynamique sur le plan économique caché derrière vérité juridique de combattre la criminalité dans le monde juste pour nous dénigrer à l'échelle internationale.

Nous nos journalistes devons intelligents pour ne pas se lancer dans la propagande discrimination contre la Nation Haïtienne qui n'a rien avoir avec le combat contre la criminalité mondiale.

En référant à l'opération de Bagdad qui a fait couler plus de larmes nationales qu'Haïti n'avait jamais connu depuis son indépendance nationale.

Que le c"ur de personne au monde n'ait pas digéré.

Entretemps la MINUSTHA avait enfermé ces bandits notoires dans des charres blindés pour les amener à négocier au Palais National, le symbole représentatif de la Nation haïtienne.

Dans le but souiller la Dignité Haïtienne et vassaliser notre indépendance Haïtienne.

Tout près de nous là en Amérique du nord le président américain Georges W Bush a dit: Nous négocions pas avec les terrorismes quelque soit la position géographique ou continent qu'ils trouvent.

Nous disons au peuple Haïtien l'arrestation D'Amaral Duclona ne fait pas partie d'une action au hasard pour le peuple dominicain, c'est une action bien contrôlée et planifié pour se protéger l'économie dominicaine.

Comme si les dictateurs ne sont-ils pas des criminels?

Combien de putschistes haïtiens riches que nous ayons en République Dominicaine et pourquoi les autorités dominicaines ne jamais se montres déchainer à les Arrêter pour les extrader en Haïti. Via l'ex-général haïtien Henry Naphy.

Et la MINUSTHA a pris habitude de même faire feu derrière nos policiers et policières nationales qui courent derrière les bandits en fuite.

C'est la raison pourquoi depuis longtemps je preche le Pardon Haïtien au niveau de la Justice Haïtienne.

Pour améliorer la situation socioéconomique haïtienne, il faut nécessairement passer par le processus démocratique, la voix des urnes.

Le respect de droit des votes individuels de chacun des électeurs, les électeurs doivent avoir la garantie la sécurité vitale en allant mettre à la file indienne devant les centres de vote pour faire choix de ses candidats désireux à bon escients.

Cela n'est pas le produit du hasard de la loi morale ni de la révolution d'une conscience citoyenne, ce sera le fruit de la pensée scientifique, c'est la mise en "uvre d'une police qui pourrait porter les citoyens et citoyennes d'avoir conscience sur une certaine garantie sur la protection de leurs vies. Cette police contiendra au moins d'un effectif de vingt milles (20 000) policiers et policière qui seraient en mesure d'assurer la sécurité publique du territoire national et la sécurité électorale en moment opportun.

C'est la seule façon que nous ayons parlé des élections honnêtes, crédibles, libres, légitimes et dans la transparente démocratique.

Via l'importance du pouvoir politique et son amour de l'être humain pour le pouvoir naturellement qui signifie gloire et honneur sociale, nous ne devrions pas confier, une chose de si grande envergue sur la responsabilité de la loi morale et sur la sécurité étrangère. C'est ignorant pour ne pas dire imbécile de confier l'avenir d'une société, d'un peuple et d'une nation sur le produit du hasard.

Nous ne devons pas oublier que le que le pouvoir ne serait jamais illégal quelque soit le moyen utilisé pour le s'emparer bien qu'il pourrait être illégitime quand on l'a pris de manière arbitraire ou incorrecte.

Nous avons besoin une somme d'argent de cent dix millions dollars us ($110 000 000.00 us) par année pour les frais de fonctionnement de l'institution policière et y inclus les salaires des policiers et policières. Nous devrions mettre en place une force militaire avec un effectif d'officiers et de soldats de dix milles Hommes.

Sur la base d'un budget de soixante deux millions de dollars us ( 62 000 000.00) par année. Elle a pour mission d'assurer la défense nationale en protégeant nos cotes de mer, nos frontières garantissant les droits de nos ressortissants compatriotes haïtiens, de travailler dans la construction routière, dans l'agroforesterie, et le reboisement plus précisément et la construction des édifices dans le mécanisme du projet de logements sociaux.

Ce serait un grand pas pour la protection et l'amélioration de l'environnement haïtien.

Le temps est venu pour poser des actions concrètes cesser de faire comme les cigales.

Imaginons que nous ayons un nombre d'électeurs actifs de 4 000 000 en le divisant par 400 électeurs par bureau de votes, nous aurons 10 000 BV à raison d'un policier ou d'une policière de chacun des bureaux de votes, et une portion du reste de 10 000 serait intégrée dans des brigades d'intervention rapide pouvoir les intervenir quand il y aurait du désordre électoral, si nous n'agirons pas de la sorte, nous continuerons à contester tous les élections haïtiennes et nous dissoudront tous nos conseillers électoraux, comme c'est à l'accoutumée après tous les élections organisées.
Nous avons beaucoup de raisons valables pour reconstituer notre Armée Nationale.

Premièrement, elle représente le symbole de la liberté haïtienne par rapport son histoire de l'indépendance.

Deuxièmement, elle est une source économique qui pourrait favoriser de la création d'emplois au sein de la masse populaire haïtienne.

Troisièmement, elle est un élément très important sur plan diplomatique haïtien.

Il n'y aurait pas la diplomatie forte sur le plan internationale la force.

L'Armée est toujours constituée comme une source de réserves pour le respect des accords et des conventions internationales.

Nous devons planer au-delà de nos petits intérêts mesquins qui ont toujours mis en périls l'avenir de nos compatriotes, via l'intérêt national.

Entretemps aucun étranger n'aurait pas sacrifié et ni mis en périls les intérêts économiques de leur nation pour la sienne, c'est les imbéciles pourrait être imaginé une telle chose voir même arriver à la penser dans son intelligence supérieure humaine.

Nous devons chasser le mythe de coup d'Etat dans nos têtes de nos compatriotes haïtiens, nos fils et filles d'Haïti. Comme nous avons déjà dit aucun coup d'Etat n'était jamais possible sans l'appui de la partie riche de notre société civile haïtienne et aucun chef d'Etat au monde ne pourrait pas résister aussi longtemps dans son fauteuil présidentiel en imposant son pouvoir dictatorial sans bénéficier l'aide de la classe riche nationale et internationale.

L'Armée chilienne qui a fait le coup d'Etat le plus sanglant au monde, actuellement elle nous a imposées leurs propres lois chez nous ici, en Haïti. L'Armée Haïtienne quoiqu'elle ait été démobilisée cela n'empêchait pas qu'elle était bien présente sur le kidnapping d'Aristide qui a eu lieu le 29 février 2004. N'oublions pas qu'Aristide avait sollicité l'aide de la communauté internationale, elle n'avait pas lui répondu.

Cependant environ une dizaine de jour avant le départ d'Aristide, l'ex-secrétaire de la maison blanche Colin Pawel a été interviewé sur la situation d'Aristide avec les Militaire démobilisés, il avait déclaré: le département américain n'est pas derrière les rebelles et l'Etat américain n'enverra pas une force militaire pour les contrecarrer, le président Aristide devrait être intelligent pour prendre la solution qu'il faut. C'est une raison en plus pour que les haïtiens et haïtiennes fassent appel à leurs consciences nationales pour se resserrer les mains ensemble pour aller vers l'avant sans compte sur la sécurité étrangère. La sécurité publique et la défense nationale ne dépendraient que de nos compatriotes haïtiens.

C'est à nous, les élites intellectuelles et la classe riche haïtienne qui doivent travailler ensemble pour sauver les gens qui habitent les ghettos haïtien.

N'oublions pas la chose qu'Etat doive faire, c'est Apple de se nourrir son peuple.

D'où l'importance de nous sacrifier pour se développer l'industrie agricole haïtienne.

Ne restons pas avec les bras croisés pour attendre les étrangers de faire quelques choses pour nous. Commençons-nous à poser les premières pierres.

Merci pour vos attentions et vos compréhensions !
Parler, c'est bon mais poser des actions concrètes, c'est mieux.

L'un ne marche pas sans les autres.

Si nous voudrions qu'Haïti redevienne un territoire touristique.

Il nous faudra d'abord régulariser les points suivants.

1-être capable de se nourrir ses compatriotes (pour anéantir la mendicité dans la rue)
2-être capable de garantir la sécurité publique nationale (grâce une police forte bien équipée, disciplinée, qui respecte les droit de la personne et la dignité humaine.

3-être capable de protéger son environnement et pouvoir d'assurer la défense nationale (grâce une Force Armée Nationale (forte, bien équipée et souriante de la nature)
Il n'y a rien de beau de donner un emploi à l'un de mes amis ou nu membre de sa famille selon sa compétence c'est un droit sacré personne ne pourrait pas l'enlever.

Mais, ce serait un crime contre la Nation en le soutenir ou de le protéger dans le cas des corruptions et du vole.
Sur le point d'expression d'opinion, on ne pourrait parler de démocratie sans parler de la démocratie haïtienne actuellement.

D'il y avait une victime de l'expression d'opinion actuellement.

Ce serait le gouvernement haïtien.

A chaque fois un citoyen haïtien a été victime en République Dominicaine, les compatriotes Haïtiens sur le coup d'émotion vive ont toujours demandé à nos dirigeants de donner des répliques diplomatique à l'égard de l'Etat Dominicain qui n'allait jamais accord trop grande importance à nos réaction puisque notre Etat est passif et moribond qui n'avait pas assez force pour ramener l'Etat voisin à la raison, nos compatriote seraient toujours en difficultés de vivre chez nous, n'auraient d'autres alternatives pour combattre nos faim, ils étaient toujours acceptés de vivre dans l'humiliation et d'accepter les décapitions de leurs têtes sur le sol dominicain, entretemps nos leaders politiques obsédés par le pouvoir, des malades du pouvoir ont continué prôner la rancune militaire au sein de la masse populaire haïtienne était toujours la plus grande victime depuis la démobilisation de la Force Armée Haïtienne en octobre 1994.C'est toujours cette classe qui s'en allait en République voisine par n'importe moyen qu'elle utilisait.

Prenons comme exemple récent la dernière action barbare et criminelle qui arrivait Merilus Carlos, l e décapité, et quelque jours après les dominicain ont du poser d'autres actions pareilles sur d'autres compatriotes haïtiens, c'est pour vous dire, si la République Dominicaine savait qu'Haïti pourrait faire la moindre réaction, elle rappelait à l'ordre sévèrement leurs pour respecter les droits de nos compatriotes chez-elle.

Je vous disais déjà que le monde n'aillerait pas pardonner parce que vous serait sages, lâches et sensibles mais il vengerait parce que vous seriez passifs et ignorants.

Nous avons toujours des politiciens haïtiens qui se cachaient derrière le mythe du coup d'Etat pour maintenir la société haïtienne dans le marasme.

Avec l'intention s'ils parlaient à la nation l'importance la Force Armée Haïtienne pour l'avenir haïtien, ils ne trouveraient la populaire.

Nous ne disons pas de remobiliser la Force Armée Haïtienne pour faire la guerre à aucune autre nation dans le monde, il faut que la nation haïtienne ait reconnu c'est un autour majeur pour le peuple haïtien, d'ailleurs, la République Dominicaine n'avait pas vraiment l'intention d'entrer en conflits armée avec nous les Haïtiens et Haïtiennes.

Les comportements des dominicains, actuellement à l'égard de nos compatriotes, ne sont pas mauvais de la manière que le monde pourrait penser et même imaginer.

Le fait que tout animal traqué se défende.

Il revient à nous les élites intellectuelles et la classe riche haïtienne de faire quelque chose pour sauver la vie et de faire respect les droits de nos compatriotes, partout, où ils se trouveraient dans le monde entier.

De ce fait un haïtien pourrait voyager ailleurs uniquement pour faire des visites de tourisme comme tout le monde l'a fait. Ou bien à la recherche des emplois plus moins couté que chez-elle, en Haïti. Mais non pas pour la faim atroce et la misère, en prenant par exemple Cuba, les cubain ont du laisser son pays, ce n'est pas pour la faim atroce mais ils voudraient mener une vie dans le luxe, c'est ça l'Homme, personne ne pourrait pas enlever cela de l'esprit humain.

La vérité est la seule arme que nous ayons pour briser la misère haïtienne.

Rien que d'autre, comprendre, c'est appréhender, c'est pénétrer les idées pour analyser les intentions humaines au sein de la Société, merci beaucoup!
Apprendre à aimer Haïti, comme vous aimez votre famille, vos têtes et vos amis d'enfance.

Merci beaucoup !
Nous n'allons pas fonder une Force Armée pour loger dans de forteresses ou de grosses casernes mais il suffit de construire de petits postes militaires aux environ de nos lignes frontalières et tout près certaines villes stratégique pour seconder notre force de Police au moment opportun sur l'ordre gouvernemental haïtien quand il savait que cela serait nécessaire de le faire.

Nous souhaiterions que notre quartier général militaire devrait être placé hors de la Capitale Haïtienne.

Nos agents militaires seraient joué un rôle de service civisme, très présents dans la construction routière, de logement sociaux, des services sanitaires, dans le reboisement de nos forêts désertiques, plus présents au cours des phénom

Return to Message List