critique sur la gouvernance

Marquis Saint-val - April 8 2010, 11:53 AM

Monsieur le Président
je vous présente mes compliments pour n'avoir jamais menti au peuple haïtien.

toutefois, en tant qu'Haïtien, je suis complètement attristé quand je vous entends parler des missions onusiennes.

En terme de gouvernance, il y a un manque de capacité alors que nous sommes un peuple, une nation.

Quand un chef d'Etat ne peut pas décider seul, il y a un problème de légitimité gouvernementale.

Depuis quelques années, aucun chef d'Etat haïtien n'a le contrôle du pays, ce qui fait que les amis hypocrites critiquent toujours notre méthode de gouvernance.

Monsieur le président,
j'ai beaucoup d'estime pour vous mais, vous commettez de graves erreurs qui sont impardonnables.

vous l'un parmi ceux qui ne font rien pour le respect de la constitution haïtienne.

Haïti est gouvernée par Ban ki moon, un fils de la maison blanche.

la constitution haïtienne reconnaît deux formes armées: la PNH et l'Armée haïtienne qui a été dissoute par Aristide en conivence avec Clinton ce qui a fait mal à Haïti.
Aujourd'hui, au lieu de repenser la gouvernance territoriale du pays, vous préferez parler de mission onusienne sur l'expertise électorale.

Vous savez qu'il y a des haïtiens compétents en matière de gouvernance territoriale?

Monsieur, le Président,
Il est temps de vous doter de la capicité et de la compétence pour gouverner le pays sinon tôt ou tard, si j'ose le dire, le peuple fera irruption sur la scène politique et dès lors, vous serez chassé du pouvoir par Ban ki-moon.

Les milliards dépensés pour la MINUSTHA pourraient résoudre le problyme de la sécurité intérieure du pays.
Il me semble que même vos conseillers politiques n'entendent rien. A l'étranger, vous n'avez pas de valeur puisque chaque jour, les voisins que vous enchérissez, propulsent des haïtiens qui fuient la misère sauvage.

En terme de gouvernance, vous négociez avec la France, sur le réfoulement des haïtiens sans papiers alors vous mettez un consulat général aux Antilles.

Préval, après le pouvoir, veuillez à ce que vous soyez pas jugé.

Un simple conseil: Ecartez-vous, un instant de Ban ki moon, moun yo, et puis, vous vous rendrez compte de vos erreurs.

Si le pays n'est pas sécurisé, vous êtes responsable.

L'ancienne Armée était certes corrompue, mais, il ne fallait pas la dissoudre mais la réformer.

Même quand vous ne vouliez pas recréer une armée rapidement mais, vous auriez pu créer un corps de gendarmerie.

Je ne suis pas prophète mais, un jour ou l'autre, Aristide et vous serez jugé pour avoir souillé le drapeau dessalinien, ce que je n'aurais pas souhaité.

Return to Message List