Selon le voeu constitutionel, en vérité, penser...

Claude Dorce - April 8 2010, 5:26 PM

Selon le voeu constitutionel, en vérité, penser aujourd'hui aux élections lesgislatives pour le renforcement du tiers du Sénat de la République, se révèle un devoir impératif à tous égard de l'action sociale en mouvement.

Cependant, tenant compte de l'actuelle conjoncture haitienne après le cataclysme du tremblement de terre, le Conalidha s'accrocherait de préférable au principe d'un état d'urgence temporelle jusqu'à nouvel ordre, savoir: la reconstruction à part entière des infrastructures permettant à l'état haitien de se récupérer dans le redressement des cadres sociaux et politique du pays.
De fait, à quatre mois du désastre du 12 janvier 2010, la tromatisation totale de notre société se retrouvant encore incarnée dans la mémoire même des haitiens d'outre mer, parler d'élection dans une telle situation serait de folle considérations ou d'absurdité tout court.

Ainsi, la viabilité impérative de garder en fonction temporelle in extenso les élus du peuple, serait d'importance capitale comme ça se fait en temps d'urgences dans les pays mieux structurés.
En fin de compte, l'entrave constitutionel dont parle ici le Président dans son interview de presse ne saurait être en une façon aucune un obstacle
aux normes constitutionelles, même lorsqu'un amendement nous s'avèrerait de rigueur.

Subject:

Video: President Preval on Haiti Elections and the Constitution

President Preval speaks about the future elections in Haiti. He also mentions that there is something terribly wrong...

Return to Message List