Lettre Citoyenne

Jan Yves Auguste - April 14 2010, 10:09 PM

Après le 12 Janvier écoulé, la situation sur Haïti interpelle, de manière diligente et expresse la conscience avertie de la communauté haïtienne, tous les secteurs complétés.
Les Haïtiens doivent s'armer de courage, de loyauté, de persévérance et, surtout de citoyenneté et d'authenticité.

Car, la communauté politique, sociale et citoyenne ne saurait cautionner un projet téléguidé et importé, ignorant les exigences de réalités haïtienne spécifiques, et complexes.-
Tôt ou tard, ce projet mal connu et précipité peut générer des torts considérables et incontrôlables, pour une très longue durée, sur la République d'Haïti.
Que la loi ou le projet passe ou est bloqué, voire rejeté, la collectivité haïtienne, dans sa globalité et au rythme d'une synergie harmonieuse, doit se tenir en vigie Citoyenne jusqu'à la Cassation de ce plan.
Quel exemple que vous avez offert, que vous êtes en train d'offrir et que vous offrez.

Exemple éloquent, si vous adoptez une attitude foncièrement répulsive, et à la présidence haïtienne en délire et déraison chroniques; et à la communauté internationales dans sa globalité et dans ses influences franco-états uniesiens, il est recommandé d'aborder la problématique haïtienne avec grand tact et circonspection des grands et voisins ou cousins ou partenaires ou des proches.

La politique de la couleuvre et celle d'avaler la grosse et venimeuse doivent être écartées sans être négligées, pour permettre à Haïti de construire sa propre voie dans une vision dévelopementiste, constructiviste et endogène.
Aujourd'hui se dessine au plus grand jour, momentum parfait que hier.
Vote de censure du dit projet qui peut ou doit conduire à l'éviction du Président.

Point n'est besoin de tergiversations, point de compromissions morganatiques,
« Alea jacta este »
Autocratique qui à géré le pays pendant plus de deux décennies.

Aucun institution, Président ou Sénat ne saurait déroger aux prescrits de la constitution-qui relève du droit public strict...

Il n'y aura aucune repartie, point de quartier, point de remise a demain.

La décision doit être sereine, positive, légale et constitutionnelle.

Et la décision finale est définitive.

Il est important de repenser la gestion des rapports internationaux d'Haïti- Pays Amis et Partenaires privilégiés.
Travaillons/'uvrons ensemble pour l'émergence d'Haïti de cette faune (sauvage), pour la réelle construction du pays.
Il est aussi impératif pour la Communauté Haïtienne globale (tous secteurs non confondus, mais inclus) pour clore la tragédie de l'insulte à l'Intelligentsia national.

Et recouvrer l'intégrité, la Fierté, l'altérité, la Solidarité, la Fraternité, le Patriotisme, l'Haïtianité, l'Authenticité, la Citoyenneté accomplie doivent tisser le quotidien Haïtien-« Advienne que pourra

Jean Yves Auguste
Etudiant Finissant en Relations Internationales
Affaires Internationales Bourad Pou Sove Lavi (BOUSOL)

Return to Message List