Lettre au presidnt du senat Kelly Bastien

Jan Yves Auguste - April 14 2010, 10:28 PM

Monsieur le Président du Senat de la République
Docteur Kelly Bastien
et aux autres membres du corps
En ses Bureaux.-
Lettre Citoyenne
A l'attention spéciale du président du sénat de la République et de tous les membres du Corps.

Après l'hécatombe du 12 Janvier écoulé, le pays est-il en mesure de participer à, de subir et de consacrer un nouveau séisme politique.

Nouvelles et rumeurs, reprises à dessein, se sont propagées comme une trainée de poudre.

Le couperet de l'indécence à son paroxysme, érodant l'honneur et le prestige de l'Etat-Nation pourrait faire école.

La proposition présidentielle de la loi sur la prolongation excessive de dix-huit mois vient d'être ratifiée par la Chambre des Députés dans une bassesse à nulle autre pareille.

Respect à ceux qui ont contesté cette mesure incongrue.

Par des circonvolutions et élucubrations inhérentes à ce malin projet, la présidence a sorti de sa trousse magique et ses manches bouffantes, l'ineptie et l'aberration politique qui annonce des couleurs cauchemardesques.

Honorables Sénateurs,
La nation a beaucoup investi en vous, et espère grand, haut et fort. Le prestige de l'institution sénatoriale doit être sauvegardé à tous prix. Cet acte est, dans son essence, immoral et illégal, voire inconstitutionnel.

Les articles de la constitution, en particulier les 94 et 98.3 néantisent les subterfuges et manipulations du pouvoir en place.

Il est donc important de questionner sereinement (de) l'opportunité d'une telle errance, de se ressaisir pendant qu'il est encore temps.

La population haïtienne, la communauté internationale ont les yeux rivetés sur le Sénat de la République.

Honorables Sénateurs,
Agissez vite et bien. Les conséquences de vos irresponsabilités peuvent être énormes.

La barque nationale est en péril. Ranimez en vous ce brin de fierté et de prestige nationaux.

Soyez immanquablement des VIR PATRIA.

La plate-forme politique haïtienne se transforme en un site de RACKET.

La Constitution d'Haïti doit, irréversiblement, cesser d'être en veilleuse.

Souffrez ce rappel de l'article-serment de la Constitution qui traite l'état ou les statuts et de la mission première des sénateurs :
'' JE JURE DE M'ACQUITTER DE MA TACHE, DE MAINTENIR ET DE SAUVEGARDER LES DROITS DU PEUPLE ET D'ETRE FIDELE A LA CONSTITUTION ''.

Le Sénat d la République est garant du maintien et du respect de la constitution.

Il est impératif pour le Sénat d'arrêter cette hémorragie politico-sociale, et de rompre d'avec cette dérive nationale, de dénoncer, sans fard, ce coup mesquin et sens aveu de la présidence.

En aucun cas, le Sénat ne saurait rater une fois de plus le train de l'histoire et rester en armée. Il faut effacer cette tache de la honte, qui avilit l'Etat, le peuple et la nation.

Le Senat doit sonner l'alarme pour la survie de l'initiation aux valeurs de démocratie et d'évolution nationale.

Salutations patriotiques,
Courage et espoir pour une Haïti renaissante.

Jean Yves Auguste
Etudiant finassant en Relations Internationales
jojuforlife at yahoo.com

Return to Message List