haiti: seizieme anniversaire de l'occupation par stanley lucas

Benita Ssmaphise - October 14 2010, 11:45 PM

HAITI 15 OCTOBRE 2010 SEIZIEME ANNIVERSAIRE DE L'OCCUPATION: LES HOMMES DE L'OCCUPANT par Stanley Lucas

Le Mercredi 6 Octobre 2010 Yvon Neptune l'ancien Premier Ministre de Jean Bertrand Aristide nous apprend sur radio Kiskeya que la these de kidnapping de 2010 a ete un mensonge fabrique par Aristide et que ce dernier a remis officiellement sa demission.

C'est un peu ca le profil de l'ancien president.

Il n'assume jamais les consequences de ses decisions et se cache toujours derriere des mensonges.

C'est un peu la meme approche apres sa demande officielle d'occupation d'Haiti par les Etats Unis en Spetembre 1994. Il demanda officiellement l'occupation de son pays et plus tard va essayer de s'en demarquer apres "son ti dezod".

Voir le video d'Aristide remerciant au Pentagon le Ministre americain de la Defense William Perry et le General Shalikasvili, cliquez ici:c-spanvideo.org/program/60373-1 Jean Bertrand Aristide le demandeur officielle de l'occupation militaire du 15 Octobre 1994 sera-t-il encore silencieux le 15 Octobre 2010 ou demandera-t-il pardon a la nation?

Il y a seize ans Aristide sollicitait officiellement de la Maison Blanche et du Pentagon une intervention militaire en Haiti pour le restaurer au pouvoir en Haiti.

C'est Jean Bertrand Aristide qui introduira les soldats de l'ONU en Haiti, il remplacera les militaires americains par les militaires des Nations Unies en 1995, a l'epoque la mission portait le nom de MINUHA en lieu et place de MINUSTAH.

De 1994 a 2004 Aristide a sollicite officiellement douze demandes d'occupations.

En 2006 Rene Preval, Jacques Edouard Alexis continueront cette politique de renouvellement de l'occupation.

En place depuis 2006 ces responsables de l'etat n'ont jamais presente a la nation le plan de reconquete de la souverainete nationale d'Haiti a travers le renforcement et la reconstruction de nos institutions de securite.

La mise en place d'une strategie de securite nationale ne fait pas partie de leur priorites.

Apres Lavalas, Lespwa, le CPP, l'INITE et Louvri Barye preferent l'occupation.

Aristide, en prenant la decision de faire envahir Haiti en Septembre 1994, par des militaires etrangers n'avait consulte que les conseillers proches qui etaient avec lui aux Etats Unis. Dans sa campagne de sollicitation officielle de l'occupation de la republique d'Haiti, Aristide mit categoriquement de cote les senateurs et deputes la 45e legislature et les forces politiques du pays.

Il mit aussi de cote ses allies politiques en Haiti opposes a sa demande d'occupation.

A l'epoque Gerard Pierre Charles de l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL), Jean Marie Vincent et d'autres membres du mouvement lavalas qui constituaient le front interne contre le coup d'etat militaire etaient contre l'intervention militaire etrangere.

Les membres du front interne lavalas de resistance combattant le coup d'etat pensaient pouvoir reinstaller l'ordre democratique en Haiti sans occupation militaire etrangere.

Aristide voulant l'intervention militaire des etrangers pour revenir au pouvoir etait en conflit avec ce groupe de lavalassiens de l'interieur oppose a l'occupation.

Cette difference causa l'assassinat de Jean Marie Vincent selon les analystes qui attribuerent le meurtre a Aristide.

Aristide, vivant a Washington a l'epoque, accelera sa demande officielle d'occupation sur deux fronts: Etats Unis et Nations Unies.

Au quartier general des Nations Unies a New York, Fritz Longchamp l'ambassadeur d'Haiti aupres de cette organisation selon les instructions d'Aristide travaillait a mettre en place un cadre pour faciliter l'interventiondes militaire etrangere en Haiti.

Aristide lui intima l'ordre de mener une campagne aupres des membres du Conseil de Securite pour l'application du chapitre sept des Nations Unies facilitant ce genre d'intervention militaire.

Pendant que Longchamp menait sa campagne apres des ambassadeurs de la communaute internationale a New York, Aristide telphonait directement les grandes capitales pour demander aux leaders de ces pays leur soutien au Conseil de Securite des Nations Unies.

Fritz Longchamp depuis 2006 est le Secretaire General du Palais National et conseiller special du president Rene Preval.

Aux Etats Unis avec le support de l'americain noir Randall Robinson, Aristide organisa une greve de la faim devant la Maison Blanche pour pressurer le president Clinton.

En appui a la greve de Robinson Aristide fera distribuer de l'argent en Haiti pour construire des bateaux charges de debarquer des boat people sur les plages de la Floride et forcer la main de Bill Clinton qui resistait l'intervention query.nytimes.com/gst/fullpag

Cette politique de boat people preparee et financee par Aristide depuis Washington etait coordonnee en Haiti par le maire de Delmas de l'epoque, Patrick Norzeus, qui avait les fonds d'Aristide en main. Grace a cette operation Aristide debarqua 30.000 refugies en une semaine sur les plages de la Floride.

A New York a l'epoque je regardais sur ma television, CNN, les images dramatiques de mes freres Haitiens perissant en haute mer, resultat de la manipulation politique d'un homme fou de pouvoir.

L'Ambassade d'Haiti a Washington en 1993-94 payait des journalistes pour publier des articles prepares par Aristide dans la presse americiane.

A cause de cette campagne bien orchestree Aristide obtint ce qu'il voulait, l'intervention militaire americaine en Haiti en Septembre 1994. Aristide debarqua a Port-au-Prince le 15 Octobre 1994 dans un avion americain, puis fut deverse au palais national par un helicoptere de la marine americaine.

Aristide etait fier de sa performance, il racontait a ses conseillers proches qu'il a roule Bill Clinton.

Sachant qu'il avait viole la constitution en sollicitant et provoquant cette intervention militaore, Aristide declara plus tard dans un discours a la population que "li fe yon ti dezod".

C'etait la premiere demande d'occupation de Jean Bertrand Aristide.

Aristide remplacera plus tard les militaires americains par des militaires des Nations Unies.

Par la suite Aristide et Preval feront onze demandes d'occupation de 1994 a 2010.

Randall Robinson fut recompense par Aristide a travers les millions que recevra plus tard sa femme Hazel Robinson de l'etat Haitien a travers des contrats de lobbyistes.

Pour les details cliquez ici: haitipolicy.org/Lobbying7.htm Le livre de Robinson servira aussi pour la realisation d'un film sur l'histoire d'Haiti paye par Chavez, US$ 30 millions.

Depuis honteux et maltraites par des historiens Haitiens pour ses choix d'occupations Aristide utilise des faux noms sur l'internet et quelques proches a son service sur l'internet, l'un deux, Joel Leon, pour promouvoir une propagande qui vise a changer l'histoire des demandes officielles d'occupations d'Haiti.

Aristide sera-t-il silencieux ce 15 Octobre 2010?

Je suis certain qu'il le restera encore cette annee surtout apres ses efforts de faire integrer il y a deux semaines 800 soldats Dominicains dans la MINUSTAH.

En effet a travers un criminel Dominicain en prison Luis Renta lie au gouvernement Dominicain via un scandale des banques Banninter et Intercontinental Aristide a essaye, dans le cadre de son agenda personnel, encore une fois de faire violer le sol national par des soldats et policiers dominicains.

Face a la reaction nationale contre un projet pareil, les Dominicains dans l'application de leur politique hegemonique ont du faire marche arriere.

Concernant la demande d'occupation de 1994 les journalistes Haitiens cette annee devront demander a Titid, l'homme des occupants, pourquoi ne pouvait-il pas avoir le comportement du president Manuel Zelaya du Honduras qui est rentre chez lui sans solliciter un soldat etranger apres le coup d'etat contre lui?

Il faudra aussi demander a Rene Preval et aux hommes de l'INITE au pouvoir depuis 2006 pouquoi depuis Haiti comme l'Irak n'a pas son plan de reconquete de la souverainete nationale pour le retrait progressif des troupes etrangeres?

Pour les etudiants qui choississent ce theme pour leur these, un petit rappel des demandes recentes et officielles d'occupations en Haiti.

Il y a eu beaucoup de debats autour de l'idee de "l'occupation etrangere" en Haiti.

les Haitiens, bien sur, sont opposes a cette idee. Quelques leaders Haitiens au pouvoir pour leur capital politique ont essaye de manipuler les faits pour ne pas assumer la responsabilite d'avoir demande officiellement l'intervention militaire des etrangers en Haiti.

Les faits sont que de 1990 a nos jours quatrorze missions etrangeres de formes variees ont ete deployer en Haiti, a chaque fois, a partir d'une requete officielle du Gouvernement Haitien en fonction.

Les documents officiels sont disponibles pour prouver que ces requetes ont effectivement ete faites.

Voici la liste:

Assistance technique des Nations Unies sollicitee par le president Ertha Pascale Trouillot en 1989 pour supporter l'organisation des elections elections de 1990

Demande de l'imposition d'un embargo economique des Nations Unies sur Haiti sollicitee par le president Jean Bertrand Aristide en 1991

Demande de l'envoi d'une mission des Nations Unies, MICIVIH, en Haiti sollicitee par le president Jean Bertrand Aristide Fevrier 1993 a Mai 1998

Demande d'intervention militaire des Etats Unis en Haiti sollicitee par le president Jean Bertrand Aristide en Septembre 1994

Requete d'une mission militaire des Nations Unies, UNMIH, en Haiti sollicitee par le president Jean Bertrand Aristide Septembre 1993 qui a termine sa mission en Juin 1996

Requete d'une mission militaire des Nations Unies en Haiti, UNSMIH, sollicitee par le president Rene PrevalJuillet 1996 a Juillet 1997

Requete d'une mission militaire des nations Unies en Haiti, UNSMIH, sollicitee par le president Rene PrevalUNTMIH Aout 1997 a Novembre 1997

Requete d'une mission militaire des Nations Unies en Haiti, UNSMIH, sollicitee par le president Rene PrevalMIPONUH Decembre 1997 a Mars 2000

Requete d'une mission militaire des Nations Unies en Haiti, UNSMIH, sollicitee par le president Rene PrevalMICAH, Mars 2000 a Fevrier.

2001

Requete d'intervention d'Aristide a l'administration Clinton, les huit points, sollicitee par Jean Bertrand Novembre 2000

Requete d'une mission militaire des Etats Unis en Haiti sollicitee par le president Jean-Bertrand Aristide Janvier 2004

Requete d'une mission militaire des Nations Unies en Haiti sollicitee par le president Jean Bertrand Aristide Janvier 2004 MINUSTAH April 2004 a nos jours ;

Aristide a aussi sollicite l'intervention de l'OEA 2000 a 2007, toujours en Haiti

Aristide a sollicite l'intervention de la CARICOM 2001 a 2004

Aristide, Bay Kou bliye pote mak sonje!

Return to Message List

Comments

Leblanc says...

YOU JUST NEED TO SHUT UP OK. JEAN CLAUDE DUVALIER HAD RESIGNED LIKE ARISTIDE PER THE UNITED STATES' REQUEST. BOTH WERE... more »