Poésie: Femmes Haïtiennes/Musique Vidéos

Lionne Club - March 28 2008, 5:03 PM

Nombreuses sont les poétesses Haïtiennes qui ont été "pétries" à
la fleur de l'âge par un mariage d'amour ou de raison, que ce soit en Haïti ou dans la diaspora.

Leur "défaite" explique d'ailleurs le maintien du pouvoir de persuasion par le mâle Haïtien.

La femme est souvent condamné à un destin fantôme. Son énergie refoulée prend alors une place importante parmi les forces d'ombre de notre temps, qui bloquent le chemin de l'Etre essentiel.

L'écrivaine Haïtienne, avec cette énergie refoulée s'accorde à vouloir tout abandoner dans le but unique de se consacrer à son mariage et à la famille.

Les plus récalcitrantes, en l'occurrence les poétesses Virginie Sampeur et Ida Faubert, les
romancières Marie Chauvet et Nadine Magloire, peuvent se retrouver seules
abandonnées, condamnées à écrire pendant longtemps ou à devenir une femme de "société" comme tant d'autres.

Pour Memoires des Femmes clic:
jasminenarcisse.com/memoire/11_litterature/01_litterature.html
Poésie: L'abandonnée
" Ah ! si vous étiez mort ! De mon âme meurtrie
Je ferais une tombe où, retraite chérie,
Mes larmes couleraient lentement, sans remords
Ah ! si vous étiez mort, votre éternel silence,
Moins âpre qu'en ce jour, aurait son éloquence,
Car ce ne serait plus le cruel abandon
Mais vous n'êtes pas mort ! ô douleur sans mesure !
Regret qui fait jaillir le sang de ma blessure !
Ingrat ! vous vivez donc quand tout me dit vengeance !
Mais je n'écoute pas ! A défaut d'espérance,
Le passé par instants revient, me berce encore..."
Virginie Sampeur
Extrait de: Douceur, Coeur des îles
"Je me ferai pour toi très douce et très aimante,
Pour que vienne l'oubli des mauvais jours d'antan
Et tu ne sauras plus que la vie est méchante,
Qu'elle meurtrit le coeur et que l'on souffre tant.
Pour toi, je deviendrai l'enfant docile et sage,
Qui rêve de chansons, d'amour et de beauté,
Et qui baise parfois, une fleur au passage,
Pour sentir sur sa lèvre un frisson de l'été.

Je t'ouvrirai mon coeur que le soleil inonde,
Tu connaîtras mon âme et ses désirs ardents,
Et tu ne sauras rien de la vie et du monde
Sinon que je t'adore et que c'est le printemps ! "
par Ida Faubert
*if video do not play paste the tittles to www.youtube.com
Beethoven Moonlight Sonata 3rd mov.月光ソナタ3楽章


Moonlight Sonata / (Claire de Lune)

Inspiration - Gipsy Kings

Subject:

Poetry: IMAGINE A WOMAN and music to relax with

IMAGINE A WOMAN: Imagine a woman who believes it is right and good she is a woman. A woman who honors her experience...

Return to Message List